Make your own free website on Tripod.com



    Le nom "Canada" vient du mot Huron et Iroquois "kanata", qui signifie "village" ou "bourgade".
    Quand je l'ai appris en chemin de ce voyage-là, j'ai eprouvé des sentiments exceptionnels. Parce qu'il y a le même mot dans la langue japonaise, "kanata", qui veut dire "au lointain". Au lointain, ah oui, c'est là que j'allais atteindre. Loin, très loin, ce serait l'endroit situé le plus au nord sur la Terre que j'aie visité.


    [1] Le plus au nord 


- Voyage de rêve -

    Un concert de Bruno de novembre 2003 a été remplacé par 10 avril 2004. Par cela, j'ai appris qu'on continuerait encore en 2004 la tournée "Un monde à l'envers" de Bruno Pelletier. En avril 2004, ça ferait un an que je n'avais pas vu Bruno. Sans voir Bruno en scène plus d'un an, j'étoufferais, j'avais besoin de prendre de l'oxygène frais. Je n'étais pas sûre de voyager à ce période-là, mais j'ai donc acheté un billet de cette date en espérant qu'il y aurait d'autres concerts de Bruno près de ce jour-là.

    Plus tard, on a annoncé les dates et les lieux de la tournée de 2004. Quelle chance! Sur la liste il y avait troix concerts consécutifs du 15 au 17 avril. Je ne pourrait pas manquer cette occasion!

    Mais en vérifiant sur la carte géographique où étaient ces villes du concert, j'ai remarqué qu'elles se situent très loin l'une à l'autre. On devrait se deplacer à longue distance chaque jour. En plus, se rendre à la fin jusqu'à 50 degrés de latitude nord, où je n'étais jamais parvenue.

    Moi je ne surpporte pas le froid, et je n'avais jamais fait de voyage de se deplacer chaque jour. J'en avais très peur et franchement, j'ai un peu pensé à renoncer...
    Mais... normalement en concert l'artiste est plus fatigué que les spectateurs et c'est Bruno qui fait ce trajet dur. Moi, une de ses fans, et dis-je que je n'aime pas le faire? N'est-il pas important comme fan d'avoir des expériences pas seulement amusants mais aussi durs que notre artiste fait dans sa tournée? En plus, c'est un voyage de rêve pour moi, d'assister à des concerts de Bruno chaque jour.

    S'il n'y avait pas de spectacles de Bruno, ce serait l'endroit où je n'irais jamais. J'y découvrirais quelque chose...
    Comme ça, je me suis décideé à voyager dans le nord du Québec.
    
- Dans l'avion pour Vancouver -

    Enfin, le départ! J'étais dans l'avion de ma ville Osaka à Vancouver. Quand j'avais ré-confirmé à Air Canada mes vols juste avant du départ, ils m'avaient dit que mes places étaient mauvaises et qu'ils les changaient en bonne place. Comme ils disaient, j'ai été contente pour ma place et je pouvais bien voir le grand écran de devant.

    Quand je prends l'avion international, dés le moment de décollage j'agis sous l'heure locale de la ville où j'arriverai, pour régler le décalage horaire dans le corps. C'est-à-dire que je devais dormir dans cet avion pour Vancouver. Mais je ne pouvais pas... Inconsciemment, j'ai jeté les yeux sur le film qu'on passait sur l'écran, bien sûr sans écouteurs.

    --- Ah? C'est Tokyo?
    J'ai été un peu surprise car c'était un film de Hollywood dans lequel les acteurs principals étaient americains mais son histoire se déroulait à Tokyo, puis un peu à Kyoto. A ce moment-là j'avais sommeil donc je n'en suis pas sûre mais je crois qu'il y avait aussi une petite scène de ma ville Osaka. De toute façon, je l'ai trouvé un bon film pour montrer aux étrangers comment se passe notre vie normale. J'ai essayé de dormir et je n'ai pas vérifié le titre avant de quitter l'avion, mais je voulais bien que Bruno le voie.


Suivante "Concert de Bruno 1"   

Au lointain 1

Bruno Pelletier Japon